Audrey Kermalvezen en conférence-débat à Nanterre Jeudi 6 novembre

31 octobre 2014

Mes origines : une affaire d'étatAudrey Kermalvezen est invitée par le Professeur Stéphanie Hennette-Vauchez, directrice du Master 2 Droits de l’Homme de l’Université Paris Ouest Nanterre-La Défense pour un débat autour de son ouvrage Mes origines : une affaire d’État, sorti aux éditions Max Milo.

Jeudi 6 novembre 2014 de 10h à 13h

Université Nanterre, , salle des Actes (F.141)

200 Avenue de la République, 92 001 NANTERRE

Audrey Kermalvezen apprend à 29 ans qu’elle et son frère sont nés grâce à un don de sperme. Ils sont 70 000 en France dans leur cas. La majorité d’entre eux l’ignorent.

Des questions la hantent : son frère et elle ont-ils le même géniteur ? A-t-elle déjà croisé des demi-frères et sœurs inconnus ? A-t-elle un risque de consanguinité avec son mari, lui-même issu d’un don ? Autant d’interrogations qui se heurtent à la protection de l’anonymat des donneurs.

Commence alors une véritable enquête : qui sont les donneurs de sperme ? Pourquoi l’État interdit-il l’accès à leurs origines aux enfants concernés ? Les donneurs veulent-ils tous rester anonymes ? Pratiques anarchiques dans les institutions officielles, serial donneurs, non-respect des lois … L’auteure dresse un état des lieux accablant pour l’État et une partie du corps médical.

À la fois document et témoignage, ce livre appelle à la reconnaissance et au respect des droits des enfants conçus par dons.

Audrey Kermalvezen est avocate, spécialisée en droit de la bioéthique. Elle préside depuis 2012 l’association Procréation Médicalement Anonyme qui milite pour la reconnaissance d’un droit d’accès des personnes conçues par don de gamètes à leurs origines.

Frédéric Farah en conférence les 5 et 6 novembre à Bagnols sur Cèze et Saint-Quentin-La-Poterie

21 octobre 2014

Frédéric Farah, co-TAFTA-L'accord du plus fortauteur avec Thomas Porcher de TAFTA - L’Accord du plus fort sera en conférence les 5 et 6 novembre prochains à Bagnols sur Cèze et Saint-Quentin-La-Poterie.

Frédéric Farah se rendra le mercredi 5 novembre à Bagnols sur Cèze à l’invitation d’ATTAC Gard Rhodanien, pour mener une conférence sur TAFTA, au Centre culturel Léo Lagrange de Bagnols sur Cèze à partir de 20h30.
L’Association St-Quentin-Environnement, la Mairie de Saint-Quentin-La-Poterie et son Centre Social Intercommunal prennent le relais le jeudi 6 novembre pour une rencontre éco-citoyenne salle des Capitelles, place du jeu de boules à Saint-Quentin dès 18h30, toujours en présence de l’auteur.

Aujourd’hui à Bruxelles et aux États-Unis, se joue la signature d’un traité qui risque de changer radicalement la vie de centaines de millions de citoyens américains et européens. Son nom, TAFTA. Son but, abaisser le plus possible les barrières du commerce – notamment les normes – entre l’Europe et les États-Unis pour faciliter les échanges. Les négociations ont déjà commencé et portent sur des règlementations concernant l’ensemble de notre vie (alimentation, santé, droits sociaux,…). Pourtant, elles se font sans nous, sans nos élus, mais avec des représentants des multinationales.
Ce livre présente les enjeux de TAFTA et en identifie les risques potentiels, afin que les citoyens s’approprient ces questions et exigent un vrai débat démocratique.

Frédéric Farah est diplômé de Sciences-po Paris, professeur de sciences économiques et sociales et chargé de cours à l’université Paris Sorbonne-Nouvelle. Il a contribué à l’ouvrage collectif Regards sur un 21ème siècle en mouvement (Ellipses, 2012).
Thomas Porcher est docteur en économie de l’université Panthéon-Sorbonne, professeur associé à l’ESG-MS et chargé de cours à l’université Paris-Dauphine. Il est notamment l’auteur du Mirage du gaz de Schiste (Max Milo, 2013).

Marcel Gay en signature à la librairie Sauramps le 28 octobre

20 octobre 2014

Les dessous des affaires judiciaires

Les dessous des affaires judiciaires

A l’occasion de la Convention nationale des avocats qui se tient du 28 au 31 octobre à Montpellier, la librairie Sauramps et les éditions Max Milo vous invitent à venir rencontrer Marcel Gay, co-auteur des Dessous des affaires judiciaires, le mardi 28 octobre de 17h30 à 19h.

Les Dessous des Affaires judiciaires est un document d’actualité brûlant ! Frédéric Crotta et Marcel Gay, deux journalistes, spécialistes du traitement médiatique et des chroniques judiciaires, mènent l’enquête sur les coulisses du fonctionnement de la justice française à travers les grandes affaires qui ont défrayé la chronique en 2014 : Sarkozy, Dieudonné, Bygmalion, etc.

Marcel Gay est un ancien grand-reporter de l’Est Républicain plus particulièrement chargé de la chronique judiciaire.
Frédéric Crotta est grand reporter à la rédaction de France 2.

Denis Collin auteur de Libre comme Spinoza en signature à Gibert Joseph Évreux samedi 11 octobre

9 octobre 2014

Libre comme Spinoza - une introduction à la lecture de l'Ethique

Libre comme Spinoza - une introduction à la lecture de l'Ethique

Denis Collin auteur de Libre comme Spinoza en signature à Gibert Joseph Évreux samedi 11 octobre

Les éditions Max Milo et la librairie Gibert Joseph Évreux ont le plaisir de vous inviter à rencontrer Denis Collin à l’occasion de la publication de Libre comme Spinoza, le samedi 11 octobre, de 10h30 à 12h30, place Georges Clémenceau, à Évreux.

Spinoza est le principal et le plus génial représentant de ces « Lumières radicales » identifiées par l’historien Jonathan Israël. Il n’est pas un penseur solitaire, mais un homme engagé à sa façon dans un puissant mouvement qui vise l’émancipation humaine. Avec Spinoza s’annonce « le crépuscule de la servitude ». Et c’est bien d’un grand commencement dont il s’agit. Il ne faut pas se méprendre. Les lumières de Spinoza ne consistent pas seulement à dissiper les prétendus mystères et les brumes de la religion pour leur substituer la connaissance scientifique, rationnelle, de la réalité (Dieu ou la nature). Spinoza n’est pas seulement un démystificateur : il ne s’agit pas d’ôter les fleurs imaginaires qui camouflent les chaînes mais de briser les chaînes qui asservissent l’homme pour cueillir la fleur vivante. Comprendre les lois de la nature, c’est très bien, mais plus utile encore est la compréhension des lois de la nature humaine, la compréhension des mécanismes affectifs qui permettent la domination des uns et la servitude de tous. C’est le sens profond de L’Éthique : comment se libérer, comment vivre ? Les plus grands, Diderot, Hegel, Marx, se nourriront de cet enseignement-là.

Denis Collin est philosophe et professeur de philosophie. Il a publié de nombreux ouvrages en philosophie générale ou en philosophie politique et morale, des études consacrées à des auteurs (Marx, Machiavel, Vico) et des ouvrages didactiques. Ses articles et contributions sont disponibles sur le site Philosophie et Politique.

gibert


Conférence d’Audrey Kermalvezen à la librairie Mollat le 19 septembre

29 août 2014

Origines Les Éditions Max Milo et la librairie Mollat ont le plaisir de vous convier à une présentation par l’auteure de son livre Mes Origines : une affaire d’État, suivie d’une discussion avec des spécialistes sur la question.

Le vendredi 19 septembre de 18h à 19h30

Au “91″, rue Porte-Dijeaux, Bordeaux

Audrey Kermalvezen apprend à 29 ans qu’elle et son frère sont nés grâce à un don de sperme. Ils sont 70 000 en France dans leur cas. La majorité d’entre eux l’ignorent.

Des questions la hantent : son frère et elle ont-ils le même géniteur ? A-t-elle déjà croisé des demi-frères et sœurs inconnus ? A-t-elle un risque de consanguinité avec son mari, lui-même issu d’un don ? Autant d’interrogations qui se heurtent à la protection de l’anonymat des donneurs.

Commence alors une véritable enquête : qui sont les donneurs de sperme ? Pourquoi l’État interdit-il l’accès à leurs origines aux enfants concernés ? Les donneurs veulent-ils tous rester anonymes ? Pratiques anarchiques dans les institutions officielles, serial donneurs, non-respect des lois … L’auteure dresse un état des lieux accablant pour l’État et une partie du corps médical.

À la fois document et témoignage, ce livre appelle à la reconnaissance et au respect des droits des enfants conçus par dons.

Audrey Kermalvezen est avocate, spécialisée en droit de la bioéthique. Elle préside depuis 2012 l’association Procréation Médicalement Anonyme qui milite pour la reconnaissance d’un droit d’accès des personnes conçues par don de gamètes à leurs origines.

Yves Cusset et sa “Philosophie enseignée à ma chouette” en spectacle à Avignon !

26 juin 2014

chouette« La philosophie enseignée à ma chouette », adaptée du livre éponyme d’Yves Cusset, est un voyage absurde et drôle au pays des idées philosophiques, sous la houlette d’un duo improbable et burlesque. Dans la philosophie à la sauce Cusset, le plaisir de jouer avec les mots et de faire déraper la pensée peut être considéré comme l’un des beaux-arts !

du 5 juillet au 27 juillet au Festival off d’Avignon - jours impairs - 15h - Espace Alya

Plus d’infos : cliquez ici

« Il y a du Desproges et du Boby Lapointe dans cette philosophie là. On sort fourbi, épuisé d’avoir tant ri » RFI

“Une initiation à la philosophie franchement déjantée, hilarante à souhait, impertinente aussi. Un duo irrésistible” Le Journal de Saône-et-Loire

A comme Amour (extrait)

Il n’existe que deux grands types d’amour : l’amour physique et l’amour sexuel. Pourtant un seul nom suffisait à l’origine à désigner les deux : Eros. Mais Eros est devenu exclusivement sexuel le jour où l’on a découvert que, sous le nom d’amour, la courtoisie du désir (« Permettez-moi, Madame, de vous baiser ») cachait en réalité la sauvagerie des pulsions (« Oh Madame, t’es trop bonne »). Ce qu’un docteur viennois un peu fripon, qui avait la drôle de manie d’allonger ses patientes pour mieux déshabiller leur âme, résuma approximativement en ces mots à la fin du XIXe siècle : « Le désir, c’est l’alibi bidon qu’on s’invente pour cacher nos pulsions ». Et l’alibi bidon devint par un étrange lapsus la libido. « Ah le voyou ! », ont tenté de rétorquer les puritains choqués, mais de manière trop timide, de la sorte que leur plainte devint « I love you ».

Yves Cusset a 35 ans. Professeur de philosophie en lycée, il est aussi comédien et auteur de solos philosophiques qu’il a présentés sur de nombreuses scènes de France, notamment à Avignon.

Éléonore Laloux, auteure de Triso et Alors !, est en signature à Arras ce Samedi 14 juin à 14h

10 juin 2014

Triso et alors.inddLes Éditions Max Milo sont très heureuses de vous convier à une séance de dédicaces avec Éléonore Laloux, auteure de Triso et Alors ! écrit en collaboration avec Yann Barte, ce samedi 14 Juin de 14h à 18h à l’espace librairie du Auchan d’Arras .

« Pour la trisomie, il faut se battre. On voit les trisomiques comme des phénomènes. Ceux qui se moquent de moi, je les ignore. Point. C’est comme ça que je ressens les choses en tant que triso. Il faut se dire : “J’ai plus de chromosomes qu’eux ».

À sa naissance, les médecins considèrent Élénore comme une « aberration chromosomique » et incitent ses parents à ne pas s’attacher à elle. Trisomique, atteinte d’une malformation cardiaque, ils lui laissent peu de chance de survie.

Vingt-huit ans plus tard, Éléonore est plus vivante que jamais. Désormais adulte et autonome, elle raconte ses années de combat auprès de ses parents pour rester en milieu ordinaire et son refus d’être résumée à sa maladie. Avec humour, elle nous fait partager son quotidien, entre son deux pièces, son « boulot », ses amours tumultueuses et sa passion pour la pop rock.

Changer la perception de la trisomie 21, c’est ce qu’Éléonore s’évertue désormais à faire.

Éléonore Laloux travaille à l’hôpital privé d’Arras. Elle est le porte-parole du collectif les Amis d’Éléonore qui lutte contre la stigmatisation de la trisomie 21.

Yann Barte est journaliste. Ancien reporter et chef de rubrique politique, il travaille depuis quelques années autour du handicap.

Portrait d’Audrey Kelmalvezen par la Librairie Mollat

23 mai 2014

Manifestation des “oubliés de la loi famille” Samedi 24 mai 2014 sur le parvis des Droits de l’Homme à paris

22 mai 2014

Le 24 mai, les oubliés de la loi famille (se) manifestent !

Le projet de loi famille, soutenu par Dominique Bertinotti, ouvrait un débat sur l’accès à leur origine des enfants nés sous x ou nés de PMA. Cette question est oubliée dans la proposition de loi actuellement en discussion à l’Assemblée Nationale, qui ne s’intéresse qu’aux droits des parents ou beaux-parents et oublie les enfants du secret.

Les associations pour le droit aux origines, la CADCO, Procréation Médicalement Anonyme (PMA), le conseil national des Adoptés (CNA), l’association des mères de l’ombre (AMO), les X en colère, Prophylaxy, l’association des enfants né sous X (ADONX) vous invitent à les rencontrer sur

le Parvis des droits de l’Homme,

place du Trocadéro à Paris

samedi 24 mai 2014 de 15 à 16H.

Exception française, des milliers d’enfants sont privés de la connaissance de leur origine, par des dispositions légales. Une évolution vers plus de transparence et de vérité est souhaitable et demandée.

Venez les écouter et les soutenir.

Pour aller plus loin, notamment sur le sujet de l’IAD (insémination artificielle avec don de sperme), procurez-vous l’enquête d’Audrey Kermalvezen, Mes Origines une affaire d’État.

Conférence François Roux / La Grande Guerre inconnue : les poilus contre l’armée française / Jeudi 22 mai à 20h

20 mai 2014

hei-hitlerLes Amis du Prieuré et les Éditions Max Milo ont le plaisir de vous convier à la conférence “La Grande Guerre inconnue: les poilus contre l’armée française” donnée par François Roux, auteur de Auriez-vous crié “Heil Hitler”? et Comprendre Hitler et les Allemands, avec le concours du Conseil général du Puy-de-Dôme.

Le Jeudi 22 mai à 20h au Prieuré, salle Marcel Rougier, Saint-Hilaire-la-Croix (Puy-de-Dôme)

Tout public et accès libre.

La guerre de 14-18 ne s’est pas déroulée comme le racontent les livres d’histoire.
Non seulement, les poilus n’ont pas ” consenti ” à leur sacrifice, mais ils ont résisté avec acharnement à l’armée française et aux gradés qui les envoyaient à la boucherie.

François Roux qui s’appuie sur plusieurs dizaines d’écrits de combattants (correspondance, notes, journaux intimes, souvenirs…) tente d’expliquer pourquoi et comment la lutte impitoyable qui opposa les poilus à la hiérarchie militaire a pu, durant presque un siècle, être occultée.

Renseignements :
Christiane Siebering au 04 73 97 48 36
Josette Simonet 06 12 44 81 12    mail : josette.simonet@orange.fr